Mon adoré

Son regard valait mille fleurs, mille cœurs et mille hommes.
Dire que je l’aimais serait un mensonge.

Je l’adorais, comme on adore un dieu ou un ange.
Je n’ai pas honte de dire que j’ai adoré un homme…